Les troubles musculosquelettiques (TMS) rassemblent les affections aux structures musculosquelettiques de notre corps (muscles, articulations, tendons, ligaments et nerfs). Ils peuvent toucher les membres supérieurs et inférieurs mais aussi le dos et la nuque. Ils résultent d'une combinaison de facteurs biomécaniques, environnementaux, psychosociaux, organisationnels et personnels.

Les TMS génèrent douleurs et contraintes qui peuvent fortement influencer la vie professionnelle et privée du travailleur. Sans une prise en charge rapide, la maladie s'aggrave et rend la réalisation de certains mouvements impossible. Avec le temps, certaines lésions peuvent devenir irréversibles.

msa_definities.jpg
Troubles musculosquelettiques (Copyright Prevent/SPF Emploi, Travail et Concertation sociale)

Quelles sont les différentes appellations?

Tant pour l'appellation à donner aux TMS que pour les critères de diagnostic, il existe peu de consensus entre pays. Les termes généralement utilisés sont les suivants:

  • RSI: Repetitive Strain Injuries
  • LATR: Lésions Attribuables au Travail Répétitif
  • TMS: Troubles Musculosquelettiques
  • MSDs: MuskuloSkeletal Disorders
  • CTD: Cumulative Trauma Disorders
  • OCD: Occupational Cervicobrachial Disease
  • OOS: Occupational Overuse Syndrome
  • WMSD: Work-related Musculoskeletal Disorder

Quels sont les principaux TMS?

Les TMS regroupent les affections d'origine professionnelle touchant principalement les muscles, les tendons, les nerfs, les ligaments, les articulations et les bourses séreuses. Parmi ceux-ci, l'on retrouve:

Affections tendineuses

Ces affections se développent principalement suite à la réalisation répétée de certains mouvements, à une tension élevée exercée par le muscle sur le tendon ou à un étirement excessif du tendon.

Les affections tendineuses se caractérisent par une inflammation du tendon et éventuellement de sa gaine. Dans certains cas, l'inflammation s'accompagne d'un œdème ou d'une hémorragie.

La réaction inflammatoire n'est pas toujours le facteur prédominant. Dans le cas des pathologies générant une diminution de la qualité des tissus conjonctifs des tendons, on parle de tendinose à la place de tendinite.

Exemples: tendinite de Quervain, épicondylite, ténosynovite sténosante crépitante

Affections nerveuses et neurovasculaires

Les affections nerveuses se caractérisent par une perturbation de la fonction du nerf. Le nerf, lorsqu'il est comprimé de manière chronique, ne transporte plus correctement l'influx nerveux vers les muscles et le cerveau.

Les affections neurovasculaires se caractérisent quant à elles par une perturbation de la fonction non seulement des nerfs mais aussi des vaisseaux sanguins. Leur compression altère l'oxygénation du tissu par le sang.

Exemples: syndrome du canal carpien, syndrome du canal de Guyon, cervicobrachialgie, syndrome du défilé thoracique ou de Raynaud

Affections musculaires

Les affections musculaires se caractérisent par une contraction musculaire (contracture) maintenue dans le temps (intense ou faible). Cette contraction musculaire provoque une tension sur les vaisseaux sanguins. Ceux-ci n'arrivent plus à alimenter le muscle et à éliminer les déchets produits par celui-ci.
Exemples: syndrome tensionnel de la nuque, lumbago ou tour de rein

Arthrose et vieillissement naturel

L'arthrose résulte de l'usure du cartilage des articulations. Suite aux mouvements répétés, le cartilage peut s'user. Cette affection touche en particulier l'épaule et la colonne vertébrale.

Dans le cas de l'épaule, la répétition de gestes traumatisants peut aboutir à une arthrose de l'articulation acromio-claviculaire (articulation reliant la partie externe de la clavicule à l'épine de l'omoplate). La victime se plaint de douleurs lorsqu'elle croise le bras devant elle et lorsqu'elle touche l'articulation.

L'arthrose au niveau de la colonne vertébrale résulte de son vieillissement naturel et d'une diminution de la teneur en eau des noyaux situés dans les disques intervertébraux. La colonne se tasse. L'os n'est plus aussi bien protégé et réagit aux pressions produites par les mouvements. De petites excroissances appelées "becs de perroquet" peuvent se développer.

Ce vieillissement naturel altère les capacités des disques intervertébraux à amortir les chocs et réduit la souplesse de la colonne vertébrale.

Affections discales

Les affections discales se caractérisent par la rupture de l'anneau d'un disque intervertébral, ce qui provoque le glissement du noyau pulpeux vers l'extérieur. Il peut en résulter une pression exercée sur les racines nerveuses à ce niveau.

Ces pathologies ne sont pas systématiquement douloureuses et peuvent être générées par des mouvements de flexion ou de rotation-flexion répétés ou excessifs en amplitude.

Exemple: hernie discale

Affections des bourses séreuses

Les bourses séreuses protègent entre autres les tendons du contact direct avec l'os. Le liquide synovial de la bourse peut présenter un épanchement qui se traduit par un gonflement important de la bourse séreuse. Une blessure ou une sollicitation excessive chronique à la pointe du coude par exemple peut engendrer la formation d'un épanchement.

Exemple: hygroma du coude

Quels sont les symptômes?

Les TMS peuvent se manifester par de la douleur, une lourdeur articulaire, de la fatigue, des fourmillements, des pertes de sensations, des engourdissements, de la chaleur, des crampes, des raideurs, une sensibilité à la pression, une sensation de brûlure,…

Les différents symptômes aident à diagnostiquer la présence de TMS. Par contre, ils ne permettent pas toujours de déterminer le siège de la lésion. Lorsque la plainte est localisée sur une partie spécifique du corps, la source de la douleur est facilement établie. Lorsque les symptômes se manifestent de manière diffuse (muscles douloureux et affaiblis, douleurs brûlantes, fourmillements, etc), la détection est moins évidente. Les TMS diffus sont plus fréquents que les TMS localisés et sont également plus difficiles à traiter.

Comment reconnaître un TMS?

Les TMS peuvent apparaître soudainement mais dans la plupart des cas, le processus d’apparition des premiers symptômes est lent. Les symptômes et les conséquences s’aggravent progressivement.

  • Premier stade: douleur et fatigue apparaissent à la fin de la journée de travail et disparaissent après une nuit de sommeil.
  • Deuxième stade: la douleur perdure jusqu'au lendemain, perturbe le sommeil et les performances du travailleur. Celui-ci peut s'absenter pour incapacité durant de courtes périodes. Les plaintes traînent pendant des mois.
  • Troisième stade: douleur, fatigue et faiblesse chroniques se ressentent dans l'ensemble des activités qui se voient limitées et perturbées. Des signes cliniques clairs apparaissent.
  • Campagnes

  • Campagne européenne “Pour un travail sain: allégez la charge!”

    La campagne pour un lieu de travail sain 2020-2022 de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, ayant pour thème “Pour un travail sain: allégez la charge!”, a débuté le 29 septembre 2020. La campagne apporte aux travailleurs et aux employeurs un soutien et des lignes directrices pour reconnaître les troubles musculosquelettiques liés au travail et y réagir de manière efficace. Elle promeut par ailleurs l’utilisation d’instruments pratiques.

  • Campagne: Bien-être au travail dans le camion fédéral (2015-2016-2017-2018)

    Pour promouvoir le bien-être au travail les collaborateurs du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale (SPF Emploi) ont pour la première fois sillonnés le pays en novembre 2015 dans un camion entièrement équipé, nommé le "Fédéral truck".

  • Ergonomie au travail et prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) - Réglementation

    La loi sur le bien-être au travail impose à l'employeur de promouvoir le bien-être de ses travailleurs lors de l'exécution de leurs tâches (Loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail (PDF, 597 KB)).

    La règle générale prévoit que l'employeur doit élaborer une politique de prévention qui tienne compte de l'ergonomie dans tous les domaines du bien-être au travail. Ainsi, le code du bien-être au travail définit l'ergonomie au travail comme l’approche visant à adapter le travail (tant le poste de travail que l'environnement de travail) à l’humain, en tenant compte de ses caractéristiques physiques, mentales, psychiques et sociales (par exemple l'âge, l'état de santé physique et mentale, etc.). Cette approche doit être appliquée à tous les domaines du bien-être au travail (article I.1-4, 31° du code).

    A cette fin, l'employeur peut bien entendu se faire assister par le conseiller en prévention interne, mais également par le conseiller en prévention -ergonome spécialisé qui remplit les conditions visées à l'article II.3-30, §1er, 3° du code en ce qui concerne le diplôme de base, la formation complémentaire spécialisée et l'expérience pratique utile requise en tant que conseiller en prévention- ergonome.

    Le livre VIII du code établit le cadre général de l'ergonomie au travail et de la prévention des TMS (titre 1), ainsi que des règles spécifiques pour la prévention des TMS liés à certaines activités, telles que le travail sur écran (titre 2), la manutention manuelle de charges (titre 3) et les sièges de travail et/ou de repos pour le travail en position debout (titre 4).

    Il existe différentes obligations générales en matière d’ergonomie au travail et de prévention des TMS. L’employeur doit :

    • Prendre en compte l'ergonomie dès la conception des postes de travail et veiller à ce que le travail soit adapté aux capacités physiques des personnes et à ce que tout excès de fatigue professionnelle (physique ou mentale) soit évité (article VIII.1-1, §1er du code).
    • Réaliser des analyse des risques musculosquelettiques au travail (article VIII.1-1, §2 du code) et mettre en place de mesures de prévention appropriées sur base de cette analyse de risques (art. VIII.1-3, §1er du code). Les résultats de l'analyse des risques et les mesures de prévention doivent être inclus dans le plan global de prévention et, le cas échéant, dans le plan d'action annuel (art. VIII.1-4 du code).
    • Former et informer les travailleurs sur l'ergonomie au travail et la prévention des risques musculosquelettiques (art. VIII.1-5 du code).

    Le Code sur le bien-être au travail contient des chapitres qui traitent notamment des vibrations, de la manutention manuelle de charges, des équipements de travail, du travail sur écran et des sièges de travail et de repos.

    Une large explication de cette législation se trouve sur le site Internet du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale :

  • Questions parlementaires

  • 55036904C Chambre (06/06/2023) - Les aménagements prévus pour les personnes atteintes de sclérose en plaques

  • 55035131C Chambre (18/04/2023) - Les troubles musculosquelettiques au travail

  • 55033297C Chambre - De ambitie van het nationaal actieplan welzijn op het werk inzake musculoskeletale aandoeningen

  • 1083 Chambre - Le traitement des troubles musculo-squelettiques

  • 55032212C Chambre - La campagne d'inspection auprès des entreprises de titres-services

  • 55026288C Chambre - Le taux d’incapacité dans le secteur des titres-services

  • 466 Chambre - Impact du télétravail sur l'emploi

  • 55003336C Chambre - Les effets de l’entrée dans le système des titres-services sur l’emploi et la santé au travail

  • 2047 Chambre - L'absentéisme au travail

  • 838 Chambre - Travail sur mesure - Risques psychosociaux

  • 830 Chambre - Les troubles musculosquelettiques - Campagne de prévention

  • 335 Chambre - L'enquête européenne des entreprises sur les risques nouveaux et émergents

  • 21608 Chambre - Le poids maximum autorisé pouvant être soulevé par les travailleurs

  • Recherches

  • Typologies d’intervention en matière de prévention des troubles musculosquelettiques et des risques psychosociaux (SPF Emploi - Belgique - 2013)

  • DinBelg 2005 (Motmans R - Belgique - 2005/2006)

  • Fit For Work? Les troubles musculosquelettiques et le marché du travail belge (The work foundation & Prevent – Belgique – 2009)

  • Activité physique : contextes et effets sur la santé - Synthèse et recommandations (Institut national de la santé et de la recheche médicale / INSERM – France – 2008)

  • Facteurs organisationnels et psychosociaux et développement de troubles musculosquelettiques des membres supérieurs (UCL – Belgique – 2004)

  • Lombalgies en milieu professionnel : Quels facteurs de risque et quelle prévention? (Institut national de la santé et de la recherche médicale / INSERM – France – 2000)

  • Les affections musculosquelettiques dans l'Union européenne: faits et chiffres (Agence Européenne pour la santé et la sécurité au travail EU-OSHA – EU – 2010)

  • Etude sur le mal de dos chronique (KCE – Belgique – 2007)

  • Work-related neck and upper limb musculoskeletal disorders (Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail EU-OSHA – EU – 1998)

  • Troubles musculosquelettiques (TMS) - Matériel de sensibilisation

    3 films d’animation TMS

    Les troubles musculosquelettiques (TMS) sont la principale cause d'absence au travail en Belgique. Mais de quoi s’agit-il ? Et que pouvez-vous y faire ? Découvrez un plan en 5 étapes pour une prévention durable et efficace des TMS et comment l’appliquer dans la pratique en visionnant les 3 films d'animation développés par le Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale (SPF Emploi).

    Les films sont disponibles sur la chaîne Youtube du SPF Emploi: TMS.

    Film “Prevention des troubles musculosquelettiques”

    Ce film explique comment ces troubles apparaissent et ce que vous pouvez faire pour les prévenir. Ces troubles ne cessent d’augmenter. Ils touchent une grande partie des travailleurs belges : les hommes et les femmes, les jeunes et les plus âgés. On les retrouve dans toutes les professions et dans tous les secteurs. Bien que ces troubles ne soient pas mortels, ils ont un grand impact sur le travail et sur la vie privée. Il est dès lors primordial de les prévenir !

    Regarder le film sur la chaîne YouTube du SPF Emploi: Prevention des troubles musculo-squelettiques.

    Les troubles musculosquelettiques en un tour de cartes

    Les troubles musculosquelettiques sont en constante augmentation et touchent un grand nombre de travailleurs belges. Que sont les TMS? Quelles sont les causes et conséquences des TMS? Quelles sont les solutions pour prévenir les TMS et quels outils sont disponibles?

    Une réponse à ces questions est apportée de manière ludique au moyen de 52 cartes.

    Découvrez ces cartes sur le site internet de la campagne: http://www.preventiondestms.be/fr 

    Le Flexaminator: un jeu éducatif

    Dans ce jeu développé pour les jeunes du 3ème cycle de l’enseignement secondaire, le héros “Flexaminator” combat les troubles musculosquelettiques (TMS).

    Le jeu entend sensibiliser les jeunes aux risques pouvant aboutir au développement de TMS et les informer des moyens de prévenir ces troubles: une bonne posture, différents dispositifs et techniques, aménager l’environnement de manière optimale, …

    Le jeu consiste en un manuel pour le coordinateur du jeu et en une série de missions éducatives.

    Vous pouvez télécharger gratuitement le jeu sur le site du SPF Emploi: Le Flexaminator : Un jeu pour sensibiliser à l’importance d’une bonne posture et à la prévention des troubles musculosquelettiques.

    Site de sensibilisation et de prévention Preventiondestms.be

    Ce site donne les informations essentielles et sensibilise de manière pratique et simple aux TMS. En outre, le module "Prévention des TMS" couvre de nombreuses bonnes pratiques dans 6 activités de travail:   

    • Maintien d’une posture prolongée
    • Mouvements répétitifs
    • Position assise prolongée
    • Soulever
    • Tirer/pousser
    • Soins aux personnes (soins aux enfants et soins aux adultes)

    Le site: www.preventiondestms.be.

    Film “Prévention des maux de dos dans le secteur de l'agriculture et de l'horticulture”

    Les troubles musculosquelettiques (TMS) sont en constante augmentation et touchent un grand nombre de travailleurs belges. Le film vise à sensibiliser et informer le grand public sur les troubles musculosquelettiques et à promouvoir les bonnes pratiques de prévention qui permettent de limiter ces risques dans le secteur de l'agriculture et de l'horticulture.

    Regardez le film sur la chaîne YouTube de BeSWIC: Prévention des maux de dos dans le secteur de l'agriculture et de l'horticulture.

    Film “Prévention des maux de dos dans le secteur de l'aide à domicile”

    Les troubles musculosquelettiques (TMS) sont en constante augmentation et touchent un grand nombre de travailleurs belges. Le film vise à sensibiliser et informer le grand public sur les troubles musculosquelettiques et à promouvoir les bonnes pratiques de prévention qui permettent de limiter ces risques dans le secteur de l'aide à domicile.

    Regardez le film sur la chaîne YouTube de BeSWIC: Prévention des maux de dos dans le secteur de l'aide à domicile.

    Film “Prévention des maux de dos dans le secteur de la construction”

    Les troubles musculosquelettiques (TMS) sont en constante augmentation et touchent un grand nombre de travailleurs belges. Le film vise à sensibiliser et informer le grand public sur les troubles musculosquelettiques et à promouvoir les bonnes pratiques de prévention qui permettent de limiter ces risques dans le secteur de la construction.

    Regardez le film sur la chaîne YouTube de BeSWIC: Prévention des maux de dos dans le secteur de la construction.

    Film “N'attendez pas demain pour en prendre soin”

    Les positions statiques imposent une lourde charge à vos muscles et articulations. Qui plus est quand la position adoptée est mauvaise.

    Regardez le film sur la chaîne YouTube de BeSWIC: N'attendez pas demain pour en prendre soin.

    Film “Le travail, oui, mais pas sans bouger!”

    Tirer et soulever, voilà des gestes très courants. Si vous les effectuez de manière incorrecte, la charge dorsale augmente considérablement.

    Regardez le film sur la chaîne YouTube de BeSWIC: Le travail, oui, mais pas sans bouger!

    Film “Prenez les choses en main : variez vos activités”

    Effectuer le même mouvement, encore et encore et encore... Mouvements répétitifs : vos tendons ne vous disent pas merci.

    Regardez le film sur la chaîne YouTube de BeSWIC: Prenez les choses en main : variez vos activités.

  • Troubles musculosquelettiques (TMS) - Outils