07.05.2024
Le 1er février 2024, Lien Valcke a obtenu son doctorat en présentant sa thèse ‘‘Happiness in the Sky?’: emploi (atypique) et bien-être dans le secteur de la navigation aérienne, parmi les pilotes et le personnel de cabine européens, et relation avec (les comportements de) sécurité’.

Cet article se propose de présenter ce doctorat plus en profondeur, ainsi que plusieurs rapports relatifs à l’emploi atypique et aux conditions de travail dans ce secteur et une réunion récente sous la présidence belge. Enfin, les risques dans et autour de l'aéroport et dans les différents métiers de l'aéroport sont également abordés.

Sur le doctorat

La sécurité est au cœur de l'aviation, mais elle n'est pas sans poser de problèmes. Alors que l'aspect technique fait l'objet de la plus grande attention, 80 % des accidents sont imputables à des erreurs humaines. L'emploi atypique et une culture de management déshumanisante sont une réalité pour une partie du personnel de cabine et de pilotes dans le secteur européen de la navigation aérienne, bien que les compagnies aériennes le contestent généralement. En outre, elles sont en concurrence pour proposer des billets d’avion à des prix toujours plus bas. De plus, la question est de savoir si cette tendance a affecté les conditions de travail dans le secteur européen de l'aviation et si le personnel peut encore fonctionner de manière adéquate en toute sécurité.

Sur une période de 10 ans, des données ont été recueillies afin d’obtenir une idée générale du "bien-être dans l’espace aérien" (en se concentrant sur la santé mentale et physique, l'insécurité d'emploi, le dialogue social et les styles de management humanisants/déshumanisants) et la relation avec les comportements en matière de sécurité. Les résultats montrent que la sécurité est liée à une combinaison complexe de facteurs, mais que les facteurs de management entraînant une situation d'emploi plus favorable semblent créer l'environnement le plus propice à la sécurité aérienne. À la fin de la thèse, des suggestions sont formulées pour les domaines du management et de la stratégie.

Ce doctorat se compose des 9 chapitres suivants (en anglais):

  • Introduction
  • EU Regulatory framework occupational health and safety
  • Trends in employment conditions over the past decade
  • Frontline workers in COVID-lockdown
  • Social dialogue in aviation: transnational the answer?
  • Union satisfaction as buffer
  • Safety Scale
  • Impact on safety
  • Conclusion

Le contexte réglementaire du mémoire fait notamment référence aux règlements européens suivants, disponibles sur EUR-Lex:

Les recommandations sont regroupées sous 5 rubriques thématiques:

  • Relations et conditions de travail
  • Santé et sécurité au travail ("OHS")
  • Durée du travail et temps de repos
  • Formation et développement des compétences
  • Communication et feed-back

Plus d'informations sur ce doctorat sur le site web de l'Université de Gand:

L’article suivant en néerlandais sur le site de Pulsmagazine porte également sur ce doctorat: Lien Valcke onderzocht welzijn van op de luchthaven.

Plusieurs études européennes sur les conditions de travail dans le secteur

En 2015, à la demande de l’Europe, une étude a été menée sur le travail atypique dans le secteur de la navigation aérienne. Lien Valcke a également intégré les données de cette étude dans sa thèse. Cette étude peut être téléchargée sur les différents sites internet suivants (en anglais):

Quelques mois après cette étude, une autre étude similaire a été publiée. Celle-ci est disponible en anglais sur le site de la Commission européenne: Study on employment and working conditions in air transport and airports (PDF, 3,53 Mo).

En 2019 est ensuite parue la ‘Ricardo study’, disponible en anglais sur le site de l’Office des Publications de l'Union européenne: Study on employment and working conditions of aircrews in the EU internal aviation market.

On peut également retrouver un aperçu intéressant de différentes études et autres documents à partir de 2015 (en anglais) sur le site de la ECA, sous la rubrique atypical employment.

L’étude suivante (en anglais), de la même ECA, mérite d’être mentionnée. Elle est disponible sur le site d’‘Eurocockpit’: Ramp-up up in the air: A survey by the Karolinska Institute. Il s’agit de l’étude de suivi de l’étude précédente, réalisée en 2018, disponible en anglais sur le site web ‘Gothenburg University Publications Electronic Archive’: High flying risks (PDF, 1,23 MB).

Présidence belge: conférence aéronautique

Le 9 avril 2024, la Présidence belge du Conseil de l’Union européenne (UE) a organisé une conférence intitulée ‘Europe's Flight Plan to a Sustainable Future’.

Plusieurs invités de haut niveau, dont le secrétaire général de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), ont prononcé des discours et ont participé à des tables rondes.

Les thèmes des tables rondes étaient les suivants:

  • Garantir des conditions de concurrence équitables avec les acteurs non européens
  • Créer l'espace aérien le plus respectueux de l'environnement au monde grâce à des mesures de gestion du trafic aérien
  • Appliquer et promouvoir des normes sociales élevées pour le personnel navigant.
  • Future législation européenne en matière d'aviation durable

L'orateur de l'Organisation internationale du travail (OIT) s'est notamment référé aux conclusions d'une réunion technique tenue le 24 avril 2023 sur la promotion du travail décent pour façonner une reprise économique verte, durable et inclusive pour le secteur de l'aviation civile.

Plus d'informations sur le site:

Dans ce contexte, il est également utile de se référer au message suivant sur le site web du Service public fédéral Économie: 20 compagnies aériennes épinglées pour greenwashing.

Risques dans et autour des aéroports et des différents métiers liés aux aéroports

Ci-après, nous aborderons les risques encourus par le personnel navigant et non navigant (collaborateurs et tiers), ainsi que les risques liés à l’environnement.

Risques pour les collaborateurs

Dans les aéroports travaillent des collaborateurs appartenant à différentes catégories professionnelles. Ils sont exposés à des risques divers.

On trouvera un bon aperçu des risques encourus par le personnel navigant via le ‘National Institute for Occupational Safety and Health’ (NIOSH) sur le site ‘Centers for Disease Control and Prevention’ (CDC), sous la rubrique Aircrew (en anglais): qualité de l'air dans les cabines, cancer, décalage horaire, maladies infectieuses, rayonnement cosmique, stress, troubles musculo-squelettiques, bruit/perte d'audition, pesticides, santé reproductive, symptômes et maladies respiratoires.

L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) propose, sur sa page OSHwiki, une rubrique en anglais Air transport - OSH issues.

Pour plus d'informations sur les fumées aérotoxiques, les trajets domicile-travail (effectués la nuit par les femmes), la fatigue et la santé, on pourra consulter les documents suivants (en anglais):

Les risques psychosociaux sont abordés dans les articles suivants en anglais:

Le numéro 110 du périodique britannique ‘Focus’ s’intéresse à nouveau à la Commercial aviation safety (PDF, 2,60 Mo).

Enfin, on peut encore mentionner ‘SKYbrary’. ‘SKYbrary’ est une bibliothèque électronique de connaissances en matière de sécurité des opérations aériennes, de gestion du trafic aérien et de sécurité aérienne en général. Cette bibliothèque propose notamment les thèmes suivants (en anglais):

À cet égard, les deux publications suivantes méritent d’être mentionnées:

L’Institut syndical européen (ETUI) a également publié un certain nombre d’articles relatifs à la navigation aérienne (en anglais):

Plusieurs documents sont également disponibles en allemand:

On peut également citer la contribution Des airs genrés - aéronautique et genre/ Gendered Airs? Gender Studies in Aeronautics dans le ‘Journal Nacelles’ ("Passé et présent de l’aéronautique et du spatial /Past and present of aeronautics and space").

Citons enfin l’article suivant, paru sur ce site BeSWIC, se référant également aux publications de l’ETUI susmentionnées: conditions de travail dans le secteur des transports au sens large.

Personnel non navigant

À côté du personnel navigant, il y a également le personnel non navigant, confronté à des risques ergonomiques, comme les collaborateurs du traitement des bagages.

À ce sujet, les articles suivants sont parus:

Les conditions de travail entourant l'affrètement d'un avion et tout ce qui s'y rattache sont abordés dans certains ouvrages de Fabien Brugière (en français):

Mentionnons également les publications suivantes, en français, concernant l’assistance au sol (via des vols intermédiaires ou non):

Risques pour les zones environnantes

Outre les risques pour les collaborateurs et les tiers qui travaillent dans l’aéroport, il faut noter l’impact de cet aéroport sur les zones environnantes, comme le bruit ou les substances dangereuses. Quelques exemples:

Bruit

Émissions des moteurs diesel (EMD)

Naturellement, réduire les EMD protège aussi mieux les collaborateurs.

Les deux thèmes ci-dessus sont évoqués sur le site du Service public fédéral Mobilité et Transports (SPF Mobilité) sous le thème Secteur de l’aviation et environnement. Sécurité et sûreté de l’aviation sont d’autres thèmes présents sur le site du SPF Mobilité.

Particules fines

Le problème des particules fines est illustré par les études néerlandaises suivantes (en néerlandais):

Effets sur la santé (en général)

En ce qui concerne les effets sur la santé, les études suivantes méritent d'être mentionnées:

Pour l’aéroport de Bruxelles-National, il y a aussi le site web Airportmediation, chargé de recueillir et de traiter les plaintes et suggestions des riverains.

Sécurité

La sécurité joue également un rôle. Les mesures de sécurité à Zaventem peuvent être consultées sur le site de ‘Brussels Airport’, dans la rubrique Safety.

Saniport

Saniport représente le Service public fédéral Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement (SPF Santé publique) dans les aéroports. Il est chargé de veiller au respect des obligations internationales. Ces obligations portent notamment sur:

  • des contrôles de désinsectisation des avions en provenance de pays où sévissent des maladies à transmission vectorielle;
  • la destruction des bagages contenant des denrées périssables;
  • l’isolement des personnes pour lesquelles une maladie contagieuse est suspectée ou décelée (et ce, en collaboration avec les Régions);
  • le traitement de laissez-passer mortuaires.

Plus d’informations sur le site du SPF Santé publique: aéroports